COVID 19 : gestion de l’impact sur le système éducatif dans le monde

COVID 19 : gestion de l’impact sur le système éducatif dans le monde

AJICOD

11 months ago

424 Views

Disabled

Fin février, alors que sonnait la mobilisation générale face à l’accélération de la propagation du COVID-19 dans le monde, la Banque mondiale a institué un groupe de travail mondial plurisectoriel pour accompagner les réponses et les mesures prises face à la crise. À ce moment-là, seule la Chine et une poignée d’autres pays touchés imposent des mesures de distanciation sociale en fermant les écoles. À peine deux semaines plus tard, 120 pays ont décrété la fermeture des établissements scolaires pour des durées variables, affectant ainsi le quotidien de près de 1 milliard d’élèves dans le monde. Alors que sera l’effet sur l’enseignement dans le monde entier ?

● Les effets négatifs de la fermeture des écoles :

À l’instar de ce que nous avons pu observer lors de précédentes urgences sanitaires, notamment avec les épidémies d’Ebola, l’impact de COVID-19 sur l’éducation devrait être particulièrement dramatique dans les pays affichant déjà de faibles résultats d’apprentissage, d’importants taux de décrochage scolaire et une résilience limitée aux chocs. La fermeture des écoles semble être une décision logique pour imposer la distanciation sociale dans la population mais cet éloignement tend à avoir dans la durée un impact négatif disproportionné sur les élèves les plus fragiles: à la maison, les possibilités d’apprendre sont limitées et leur présence peut fragiliser la situation économique des parents puisqu’ils vont engendrer davantage de dépenses. Malheureusement, rares sont les systèmes éducatifs à être totalement prêts pour affronter cette situation. Tous les pays et systèmes scolaires ne sont pas aussi bien préparés. L’accès des ménages à la technologie est variable et la probabilité de bénéficier du haut débit ou d’avoir un Smartphone est liée au niveau de revenu, même dans les pays à revenu intermédiaire...

● la gestion d’une crise suppose de nombreuses procédures:

Après une longue période de confinement, enfin commence la rentrée scolaire dans la plupart des pays ce qui implique la nécessité de prendre en considération une panoplie de mesures sanitaires en vue de protéger l’ensemble des intervenants au système scolaire. Mais à quelques semaines de la rentrée, de nombreuses écoles et institutions affichent des cas de coronavirus ce qui a imposé à nouveau leur fermeture. D’où une problématique sur l’avenir des étudiants tout au long de cette pandémie. En ce moment de crise que les pays montrent leurs perspectives et stratégies face aux imprévus, Comme les pandémies précédentes, la crise du COVID-19 nous rappelle l’importance de la phase de préparation, une fois l’urgence passée, les communautés pourront entrer dans la phase de « reprise », à travers la mise en place de politiques et de mesures gouvernementales pour rattraper le temps perdu. Les pays, comme en Asie de l’Est, sont les mieux pour tirer les leçons pour réagir à la situation actuelle.

Nous devons tous nous mobiliser pour tirer, ensemble, les enseignements des épidémies précédentes (SRAS, Ebola, etc.) et aider les gouvernements à identifier les options disponibles. Les gestionnaires de l’éducation et les décideurs devraient voir dans cette crise l’occasion d’introduire de nouvelles méthodes d’apprentissage accessibles à tous, afin de se préparer à une nouvelle situation d’urgence et rendre le système plus résilient.